Depuis le début de la crise sanitaire, les équipes de vie scolaire sont en première ligne : manque de  protection  face  à  la  circulation  du  virus,  déstabilisation  de  leurs  missions  face  à  la  mise  en place  des  protocoles  sanitaires  dans  les  établissements,  changements  de  lieu  de  travail incessants  et  abusifs  pour  faire  face  au  manque  de  moyens  de  remplacement  dans  les  vies
scolaires.
Cette  crise  est  un  révélateur  de  la  situation  de  précarité  inacceptable  des  AED  : raccourcissement  de  la  durée  des  contrats,  exclusion  des  perspectives  de  revalorisation, absence de perspectives concernant le versement de la prime REP et REP+.
Pour toutes ces raisons, les AED...

https://www.sudeducation.org/communiques/8176/