L’administration a décidé, en toute illégalité, de prolonger la suspension de nos camarades Sylvie Contini, Aladin Lévêque et Cécile Proust qui se sont mobilisé-e-s avec leurs collègues, les parents d’élèves et les élèves contre la réforme des E3C.

Malgré l’acharnement de l’institution depuis plusieurs mois, l’enquête, n’apporte la preuve d’aucune faute grave justifiant la suspension de nos camarades.

Il aura fallu une action en justice en référé pour contraindre la rectrice à indiquer qu’elle compte réunir des commissions disciplinaires peu après la rentrée de septembre. De même, l’administration multiplie les accusations aussi graves que saugrenues, telles qu’une prétendue “incitation à l’émeute”. Il est manifeste que les dossiers sont vides, et que l’administration s’attache à réprimer des militantes et des militants syndicaux.

Nos organisations syndicales revendiquent l’abandon des procédures visant des personnels mobilisés contre les E3C et les réformes Blanquer, à Melle, Cahors, Strasbourg, Bordeaux ou ailleurs.

Pendant l’audience intersyndicale qui aura lieu au même moment, nous appelons à participer au :

RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN À SYLVIE, ALADIN ET CÉCILE

DEVANT LE RECTORAT DE POITIERS LE 16 JUILLET À 13H