Communiqué de Sud éducation 86

Ce 16 juillet, en pleine période estivale,près de 200 personnes, venues de toutes les régions de France, ont manifesté devant le rectorat de Poitiers pour exiger l'arrêt des suspensions et la fin des menaces de poursuites disciplinaires à l'encontre de trois professeurs du lycée Desfontaines de Melle : Sylvie, Cécile et Aladin. Nous tenons à les remercier toutes et tous.

Rappelons que ces professeurs sont poursuivis, non pas pour des fautes qu'ils auraient commises, puisqu’ils n’en ont commis AUCUNE, mais pour avoir exercé leur droit de grève et de manifester devant leur lycée lors des E3C, les épreuves continues locales du baccalauréat 2020. C'est un mauvais procès politique auquel se livrent la rectrice et son ministre autoritaires.« Voici comment on tient des professeurs sages », « pas de vague » sont les messages politiques adressés à tous les enseignants de France à travers cette répression à la fois aléatoire et ciblée. En effet, si les mêmes manifestations ont eu lieu dans des dizaines de lycées français, seulement quelques-uns, dont celui de Melle, sont le lieu de la répression. Cependant, ces 3 collègues appartiennent à SUD, syndicat honni du ministre et à propos duquel il se permet publiquement des calembours douteux tels « c’est un peu une boussole qui m'indique l'inverse de ce qu'il faut faire ».

La rectrice, sans doute occupée à préparer de nouvelles vidéos mielleuses, n'a même pas daigné être présente lors de l'audience de l’intersyndicale qui devait être reçue aujourd'hui et a préféré envoyer l'un de ses subordonnés sans pouvoir. Les réponses qu'il a apportées n'en sont pas : entre approximations (confusion entre dignité et servitude), incapacité à répondre sur les faits qui sont reprochés à nos collègues et silences assourdissants.

Si la rectrice et le ministre ne revoient pas, dès maintenant, leurs copies attentatoires au service public et à ses personnels, Sud Éducation et l’intersyndicale engageront, dès la pré-rentrée, la riposte sous de multiples formes (grève, manifestations nationales…).